Le crédit-bail immobilier

Sezame leasing immobilier  >  Blog  > Devenir propriétaire > Titre

Le crédit-bail immobilier

SOMMAIRE

Le crédit-bail immobilier

Tout ce qu’il faut savoir sur le crédit-bail immobilier

Crédit bail et location avec option d’achat. D’apparence semblables, ces deux modes de financement d’un achat immobilier s’avèrent pourtant bien différents.

Le crédit-bail immobilier fonctionne comme une collaboration entre une entreprise (le locataire) et un bailleur financier (la société de crédit-bail). Le bailleur acquiert le bien immobilier sélectionné, puis le loue à l’entreprise pour une période déterminée. Au cours de cette période, l’entreprise paie des loyers mensuels, combinant ainsi l’usage du bien avec une composante d’amortissement du capital. À la fin du contrat, l’entreprise peut souvent choisir d’acheter le bien à un prix préétabli ou de le restituer.

Quels sont ses avantages et inconvénients ? Quid des différences avec la location-accession ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur le sujet !

Comment fonctionne le crédit-bail immobilier ?

Définition et mécanisme du crédit-bail immobilier

Le principe du crédit-bail est simple : un établissement spécialisé, nommé crédit-bailleur, met en location un bien immobilier à usage professionnel ou commercial au profit d’une entreprise appelée crédit-preneur. Jusqu’à ce que le bail s’achève, l’entreprise possède une option d’achat sur le bien.

Voici les 2 composantes du contrat de crédit-bail immobilier :

  • Un bail : le crédit-preneur loue un bien immobilier pour exercer son activité, tel qu’un local, des bureaux ou un entrepôt et verse des loyers à l’établissement spécialisé comme une banque par exemple ;

Une promesse unilatérale de vente : le crédit-bailleur s’engage, lui, à vendre le bien à l’entreprise à l’issue du bail. De son côté, l’entreprise bénéficie d’une option d’achat ou plus simplement : la possibilité d’acquérir ou non le bien à un prix fixé à l’avance.

Les loyers versés par le locataire (crédit-preneur) sont des charges déductibles de son résultat fiscal (revenu imposable) !

Les étapes clés d'un contrat de crédit-bail immobilier

Les étapes clés d’un contrat de crédit-bail immobilier sont les suivantes :

  1. Une entreprise trouve le bien immobilier qui correspond à ses attentes et besoins, puis négocie les conditions de l’achat avec le propriétaire.
  2. Ensuite, l’entreprise présente son dossier à la société financière qui peut accepter ou non le projet. Le crédit-bailleur prend généralement en compte la situation financière de l’entreprise, sa capacité d’endettement et les caractéristiques du bien immobilier, comme une banque pourrait le faire avec un particulier.
  3. Si assentiment il y a, alors la société financière achète le bien immobilier pour l’entreprise et lui loue durant une période déterminée avec option d’achat au terme du bail.

Cette technique permet à toute entreprise d’acquérir un bien immobilier sans apport initial ni prêt bancaire. Aussi, il est important de souligner que la dette du crédit-bail n’est pas évoquée dans le bilan comptable. De ce fait, la souscription d’un crédit-bail n’a aucune incidence sur la capacité d’emprunt de l’entreprise.

 

S’agissant des obligations réciproques des parties prenantes, elles incluent notamment :

Pour l’entreprise :

  • Obligation de jouissance paisible du bien.
  • Obligation d’entretenir le bien.
  • Obligation de payer les loyers lors des échéances.
  • Interdiction de vendre ou hypothéquer le bien loué jusqu’à la fin du bail.
  • Interdiction de détourner l’usage premier du bien à destination d’un nouveau.

Pour la société financière :

  • Obligation de garantie d’éviction.

Ainsi, à la fin du crédit-bail, l’entreprise est libre de faire son choix :

  • Acheter le bien loué : le locataire lève l’option d’achat
  • Restituer le bien au propriétaire : le locataire ne lève pas l’option d’achat
  • Maintenir la location : le locataire doit obtenir l’accord du crédit-bailleur.

Quels sont les inconvénients du crédit-bail ?

Malgré son fonctionnement intéressant pour les entreprises, un crédit-bail comporte tout de même un certain nombre d’inconvénients, à savoir : 

  • les coûts potentiels : les loyers mensuels du crédit-bail peuvent être plus élevés que les coûts liés aux intérêts d’un prêt immobilier traditionnel, ce qui pourrait représenter un surcoût à long terme ;
  • le risque de non-rentabilité : les conditions du marché changent de manière imprévisible (volatilité du marché immobilier), le bien peut donc perdre de sa valeur, ce qui peut rendre l’option d’achat moins rentable pour le crédit-preneur ;
  • les enjeux fiscaux : ces derniers peuvent être complexes, car bien que les loyers soient généralement déductibles, les avantages fiscaux peuvent être minorés par rapport à un accès direct à la propriété ;
  • les restrictions contractuelles : les contrats de crédit-bail peuvent comporter des restrictions, telles que des clauses d’utilisation spécifique du bien, limitant la flexibilité opérationnelle de l’entreprise et l’intérêt de l’opération d’achat en elle-même ;
  • l’impact sur la trésorerie de l’entreprise : bien que le crédit-bail évite un paiement initial important à l’entreprise, les loyers mensuels peuvent affecter la trésorerie à long terme. Cela peut entraîner des contraintes financières pour les entreprises, en particulier les petites et moyennes entreprises (PME).

À titre privé, avez-vous déjà pensé au leasing immobilier ? Pour en savoir plus sur le sujet, n’hésitez pas à utiliser notre simulateur en ligne ! Sezame accompagne les particuliers pour découvrir de nouvelles perspectives pour leur futur achat immobilier et pour l’obtention d’un prêt immobilier. 

Quel est l'intérêt du crédit-bail pour les entreprises ?

Avantages financiers et fiscaux

Le crédit-bail immobilier offre aux entreprises une palette d’avantages financiers et fiscaux considérables, contribuant à optimiser les flux de trésorerie et à renforcer la stabilité financière à long terme.

Voici les principaux avantages à retenir : 

  • Optimisation des flux de trésorerie : le crédit-bail permet aux entreprises de jouir immédiatement de l’usage d’un bien immobilier sans avoir à mobiliser d’importantes ressources financières dès le départ. Les loyers mensuels facilitent donc une gestion plus souple de la trésorerie ;
  • Libération de liquidités : en évitant à l’entreprise de devoir réaliser un paiement initial considérable, le crédit-bail libère des liquidités pour d’autres investissements stratégiques, renforçant ainsi la capacité d’innovation et d’expansion de l’entreprise ; 
  • Déduction fiscale des loyers : les loyers versés par le locataire (crédit-preneur) sont considérés comme des charges déductibles du résultat fiscal, réduisant ainsi le revenu imposable de l’entreprise ; 
  • Fiscalité sur la levée d’option : lors de la levée de l’option d’achat, l’immeuble intègre le patrimoine du locataire, mais cet événement n’est pas sans avantages fiscaux, le bien étant alors automatiquement inscrit à l’actif immobilisé du bilan de l’entreprise. Cela signifie que l’entreprise locataire, désormais propriétaire de l’immeuble, se retrouve dans la même situation fiscale que si elle avait acheté le bien dès la conclusion du contrat de crédit-bail. 
  • Réintégration fiscale : la réintégration fiscale est calculée de manière à minimiser l’impact sur le résultat fiscal de l’entreprise. Le montant des réintégrations est déterminé en prenant en compte la valeur de l’immeuble à la date de conclusion du contrat, le montant de la levée d’option, les amortissements qui auraient été pratiqués en tant que propriétaire depuis le début du contrat, ainsi que les loyers non déductibles durant la période de location.

Flexibilité et opportunités pour les entreprises

Le crédit-bail immobilier s’illustre comme un véritable levier financier stratégique pour toute entreprise, leur offrant une grande flexibilité pour répondre à leurs besoins spécifiques tout en créant des opportunités d’investissement significatives.

En pratique, il permet aux entreprises de structurer les contrats en fonction de leurs exigences. Que ce soit pour des périodes de location flexibles, des options d’achat adaptées ou des clauses spéciales, la flexibilité est au cœur de cette approche.

Ensuite, en fonction des évolutions de l’activité, les entreprises peuvent ajuster la durée du contrat de crédit-bail pour s’aligner sur leurs cycles économiques et opérationnels, évitant ainsi des engagements à long terme indésirables.

Concernant cette fois-ci les opportunités pour les entreprises, un contrat de crédit-bail élimine la nécessité de verser une somme importante dès l’acquisition d’un bien, ce qui permet de libérer des fonds à même de financer d’autres investissements stratégiques de l’entreprise, stimulant son innovation et sa croissance.

Enfin, la levée d’option à la fin du contrat offre une opportunité stratégique. Les entreprises peuvent choisir d’acquérir le bien à un prix préalablement fixé, capitalisant ainsi sur une éventuelle appréciation de la valeur du bien.

Crédit-bail ou location accession : comment choisir ?

Le crédit-bail et la location-accession reposent sur le même concept de base : accéder à la propriété grâce à une option d’achat.

outefois, ces deux mécanismes financiers ne sont pas exactement similaires. Pour vous aider à y voir plus clair et à faire votre choix, voici leurs principales différences :

 

Crédit-bail

Location-accession

Pour qui ? 

Entreprises

Particuliers

Quel processus ? 

L’entreprise négocie elle-même les conditions d’achat avec le propriétaire vendeur

Une entité spécialisée se substitue au client afin de mener les négociations

Quelle fiscalité ?

La totalité des loyers sont déductibles

Seule une part acquisitive est déductible

Le crédit-bail immobilier : ce qu’il faut retenir

Le crédit-bail immobilier se présente comme une stratégie de financement novatrice offrant une série d’avantages et d’inconvénients à considérer attentivement. Voici une synthèse des points clés à retenir sur le sujet :

  • Flexibilité financière : le crédit-bail permet surtout aux entreprises d’utiliser immédiatement des biens immobiliers (location) sans mobiliser d’importantes liquidités dès la signature du contrat ; 
  • Optimisation fiscale : les loyers sont déductibles du résultat fiscal, ce qui offre des avantages fiscaux particulièrement appréciables ;
  • Adaptabilité aux besoins spécifiques de l’entreprise : les contrats de crédit-bail peuvent être adaptés aux besoins spécifiques de chaque entreprise, avec la possibilité de négocier chaque aspect du contrat ; 
  • Opportunités d’investissement : un crédit-bail crée des opportunités d’investissement stratégiques, libérant des fonds à même de financer d’autres initiatives de l’entreprise ;
  • Souplesse opérationnelle : enfin, grâce à un contrat de crédit-bail, les entreprises peuvent rapidement ajuster leur stratégie immobilière en fonction des évolutions du marché ;
  • Quelques inconvénients : malgré ses avantages, un crédit-bail comporte tout de même certains inconvénients, tels que le risque de non-rentabilité en fonction de la volatilité du marché immobilier, les loyers mensuels pouvant être plus élevés que le coût d’un prêt immobilier traditionnel, ou encore sa complexité fiscale complexe lors de la levée d’option.  

Voici également quelques conseils pour les entreprises envisageant le crédit-bail immobilier :

  • Effectuez une analyse complète : l’idée est de réaliser une évaluation complète des coûts totaux du crédit-bail en fonction de la durée du contrat, notamment pour le comparer à d’autres options de financement ; 
  • N’hésitez pas à vous faire accompagner par des experts : les conseils d’experts en financement immobilier peuvent vous fournir des perspectives personnalisées et éclairées, en fonction de vos propres objectifs ; 
  • Pensez à long-terme : le choix entre crédit-bail et prêt immobilier doit être aligné sur les objectifs stratégiques et financiers à long terme de l’entreprise ;

Renseignez-vous sur les avantages de la location-accession : avant de prendre votre décision concernant un crédit-bail, nous vous recommandons de vous pencher également sur les atouts phares de la location-accession pour votre projet d’achat immobilier ! Nos équipes sont à votre disposition pour répondre à toutes vos questions et vous accompagner dans votre démarche !

Devenir propriétaire avec la location-accession

Sezame vous offre une solution alternative pour devenir propriétaire avec la location-accession. Vous emménagez dès maintenant dans le bien que vous voulez acheter en tant que locataire-accédant, vous commencez par le louer ce qui vous laisse le temps de consolider votre profil emprunteur et/ou constituer votre apport pendant 36 mois maximum. Dès que vous êtes prêt vous achetez le bien, à un prix convenu avant votre emménagement.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut