Ces dernières années, plusieurs nouvelles façons d’acheter ou de vendre un bien immobilier sont apparues. La manière classique d’acquérir un bien, soit faire un crédit immobilier (ou acheter comptant) et passer par une agence immobilière, a maintenant de la concurrence qui prend de plus en plus de place. La vente à terme, la location accession et le viager,  Ces nouvelles façons d’acheter sont parfois compliquées à comprendre, mais pas de panique, nous allons tout vous expliquer. Les évolutions technologiques apportent également de nouveaux moyens de vendre ou d’acquérir un bien.

La vente à terme, qu’est-ce que c’est ?

Une vente à terme est un contrat de vente authentique conclu entre l’acquéreur et le vendeur et signé chez le notaire. À la signature, une partie du prix, appelée bouquet, est versée comptant au vendeur et un accord de mensualités de paiement, qui est en réalité le reste de la somme totale du prix du bien, est conclu avec le vendeur.

Le vendeur du bien recevra donc (à la périodicité choisie) une rente qui complétera ses revenus, mais qui peut également financer un autre projet immobilier. Cette façon de procéder permet d’acheter un bien immobilier sans pour autant faire de prêt bancaire.

Il existe deux types de vente à terme :

La vente à terme libre : l’acquéreur devient propriétaire du bien et peut y habiter dès la signature devant le notaire. Le vendeur quant à lui ne peut plus y vivre et de ce fait ne paie plus de charges telles que les factures ou la taxe foncière qui sont maintenant à payer par le nouveau propriétaire. 


La vente à terme à jouissance différée : Le vendeur peut occuper le bien sur une durée limitée dans le temps. Il garde à sa charge les frais tels que les factures ou la taxe d’habitation, l’acquéreur devient le nouveau propriétaire et doit payer la taxe foncière.

La vente en viager

Le viager consiste à vendre un bien immobilier en échange du paiement d’une rente viagère périodique. Cette rente peut s’accompagner d’un bouquet, une somme d’argent versée comptant au moment de la signature de l’acte de vente. Cette façon de vendre dépend de l’aléa: le prix définitif de la propriété n’est pas défini à la signature car il dépend de la date de décès du vendeur, il n’y a donc aucun moyen de prédire une bonne affaire financière. Acheter un bien en viager peut avoir l’avantage de l’acquérir à un prix inférieur à sa valeur réelle, tout comme il peut amener à acheter le bien à un montant supérieur.

Il existe deux types de vente en viager : 

La vente en viager occupé : Dans ce cas, le vendeur à le droit d’occuper le bien jusqu’à son décès. 

La vente en viager libre : Cette façon de vendre ressemble beaucoup à la vente à terme, l’acheteur n’a pas besoin d’attendre le décès du vendeur pour utiliser le bien. 

En France, 1 retraité sur 4 touche moins de 950€ par mois, la vente en viager peut permettre de compléter un revenu. La rente  perçue est un revenu garanti à vie.

La LOA

La LOA (Location avec option d’achat)  immobilier, aussi connue sous le nom de location-accession ou de leasing immobilier, est un type de contrat par lequel un bailleur s’engage envers un locataire-accédant à lui transférer la propriété d’un bien immobilier à la fin d’une période de location. Le locataire-accédant, de son côté, s’engage à payer en différé le prix de vente et verse des mensualités d’occupation entre-temps.

La location avec option d’achat s’adresse à tout le monde, mais elle est particulièrement pertinente pour les profils emprunteurs suivants, qui ne rassurent généralement pas les banques :

  • l’entrepreneur avec moins de 3 ans de bilans ;
  • un ménage qui a des enfants, mais ne dispose pas suffisamment d’épargne pour acheter un bien assez grand pour sa famille ;
  • les couples “mixtes” avec l’un en CDI et l’autre en freelance, par exemple ;
  • les ménages en transition (expatriation, divorce, déménagement, etc.).

La location-accession constitue donc une solution immobilière qui gagne à être connue puisqu’elle permet à des particuliers d’accéder à la propriété sans pour autant payer le prix de vente sur-le-champ : il devient possible de prendre le temps de se construire un apport personnel suffisant pour contracter un crédit immobilier dans les meilleures conditions.

La visite virtuelle

La visite virtuelle d’un bien existe déjà depuis quelques années, mais cette dernière a grandement évolué depuis la pandémie. Auparavant, les vendeurs pouvaient proposer des photos en 360° à leur client, mais les photos étaient quelque peu déformées ce qui permettait difficilement de se faire une idée de l’espace réellement présent dans une pièce. 

Depuis, la technologie a évolué et on peut visiter l’entièreté d’un bien avec des images représentatives et de qualité en se déplaçant dans le logement avec des flèches. 

Aujourd’hui, certaines agences immobilières proposent même des visites avec un casque de réalité augmentée. Cette nouvelle technologie permet une reconstruction complète des lieux. On peut  se déplacer dans le bien, admirer la vue depuis le balcon et même, modifier les pièces en vue de futurs travaux. La technologie évolue en permanence. Un casque est en cours de test avec des récepteurs olfactifs pour permettre lors des visites de faire remonter l’odeur de la mer ou de la forêt, par exemple.

Les nouvelles tendances d’achat et de vente dans l’immobilier couplées aux nouvelles technologies transforment le monde de l’immobilier. Que ce soit en matière de praticité, pour les acheteurs comme les vendeurs, en passant par les agents immobiliers ou pour permettre d’accéder à la propriété plus sereinement ou de manière plus inventive. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut